Un outil pour composer : le cycle des quintes - Composer Simplement

Un outil pour composer : le cycle des quintes

C’est quoi déjà le pire qui peut arriver à un auteur-compositeur?  Tic toc tic toc…  Le syndrôme de la page blanche?  Bonne réponse!

Oui effectivement, j’en avais déjà parlé il y a quelques semaines dans mon article sur trouver l’inspiration.  Ici, je vais vous présenter un outil rapide et efficace à la composition!  Je l’avais découvert grâce à Alex de Composer-sa-musique.  Un vrai bijou juste ici!

L’histoire du cycle

Je ne vais pas trop m’étirer sur le sujet, mais en gros, le cycle des quintes a été crée en 1679 par le compositieur et théoricien Nikolay Diletsky.  C’est ukrainien en passant!  Il a développé le concept dans son traité musical  » Idea grammatikii musikiyskoy ».

S’il vous plaît, ne me demandez pas de traduire ça!!  Par la suite, c’est le compositeur et théoricien allemand Johann David Heinichen qui a concrétisé le tout en une sorte d’horloge dans son traité  « Der Generalbass in der Composition » en 1728.

Bon, je pense qu’on a assez fait d’histoire aujourd’hui!  Voilà à quoi ressemble le cycle des quintes!

Si c’est pas beau ça!!

cycle-des-quintes-simplifié2
 

Ok, c’est beau, mais encore?

Je vais vous expliquer!  Tout d’abord, il y a un total de 12 notes dans le cycle.  Ce sont les 7 notes principales (Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si) ainsi que leurs altérations (les dièses et les bémols).  Ainsi, le cycle a une forme de quadrant!  

Il y a des accords à l’extérieur et à l’intérieur du quadrant.  À l’extérieur, il s’agit de gammes majeures et à l’intérieur, ce sont des gammes mineures (le « m » miniscule à côté!).  En suivant les notes dans le sens horaire (des aiguilles d’une montre), ils ont tous un lien : ce sont des quintes! 

C’est quoi une quinte?  Il s’agit de la 5e note dans une gamme!  Par exemple : Dans la gamme de Do Majeur, « Do » étant la fondamentale (1ère note), en suivant l’ordre, « Sol » est la 5e note (la quinte)!  Dans le sens antihoraire (contraire des aiguilles d’une montre), ce sont des quartes (4e note d’une gamme).  

De plus, les quartes sont des renversements des quintes!  Pour finir, les paranthèses après les notes, il s’agit de l’armure.  Ou plutôt, le nombre d’altérations qui se trouve dans la gamme sélectionnée.  Si je parle de façon incompréhensible, c’est normal!  Je vais me concentrer sur des articles de théorie musicale dans les semaines à venir!

Tout ce qui faut retenir pour l’instant, c’est qu’il y a des accords majeurs et mineurs et que chacun est la quinte de l’autre!

Se servir du cycle

Le cycle des quintes est un outil très rapide quand vient le temps de composer, mais que vous n’avez pas d’idée!  Voici quelques conseils pour comment l’utiliser avec efficacité :

1- Prenez n’importe quel accord dans le cercle.  Disons…. Do majeur!  Tiens, un classique, ça ne se démode pas!  Ajoutez l’accord à la gauche (je vous rappelle que le sens antihoraire, c’est les quartes!).  Donc, nous avons maintenant Do-Fa.  

Ça sonne bien, non?  Revenez à Do.  Ensuite, jouez la quinte.  Donc, l’accord à la droite qui est…. Sol!  Votre progression d’accords est la suivante : Do-Fa-Do-Sol.  C’est une suite d’accords très commune!  Faites ça, mais avec n’importe quel accord du cercle!  Les fondamentales, quartes, et quintes s’enchaînent très bien!

cycle-des-quintes astuce 1

2- Refaites l’étape 1, mais cette fois, au lieu de prendre seulement des accords majeurs (extérieur au cercle), prenez des accords mineurs!  Ça va rajouter un peu plus d’émotion!  Parlant d’accords mineurs, commençons par ça tiens!  Prenez l’accord Mi mineur.  

Ensuite, Do Majeur et prenez l’un après l’autre, les accords de Sol et de Ré.  Quelle suite ça donne? Mim-Do-Sol-Ré!  Ça vous dit quelque chose?  Je pourrais vous sortir une liste très longue de populaires chansons qui utilisent ces accords :

-In This River – Black Label Society

-Zombie – The Cranberries

-Grenade – Bruno Mars

-Apologize – Timberland

-Still loving you – Scorpions

Et bien d’autres!  Voilà la preuve que ce n’est pas juste pour les débutants!  Même les professionnels se servent du cycle des quintes!

cycle-des-quintes-astuce2

La créativité n’a pas de limite

3- Une autre façon d »utiliser le cycle est de prendre n’importe quel accord, d’en choisir un autre plus loin et de revenir progressivement vers l’accord de base!  Par exemple, vous prenez La, vous sautez directement à Fam et vous revenez dans le sens antihoraire jusqu’à La en choississant les accords à votre portée!

Ça donnerait La-Réb-Fa#-Sol#m-Mi-La!  Évidemment, c’est à vous de laisser aller votre créativité!

 

cycle-des-quintes-astuce3

Conclusion

Rassurez-vous!  Je ne vous aurais pas laissé comme ça sans vous donnez des images!  Je sais que c’est un article plus complexe que les précédents vu qu’il y avait beaucoup de théorie musicale!  Ne vous en faites pas!  

La théorie sera le sujet dont je vais me pencher le plus dans les prochaines semaines!  J’attends vos suggestions et commentaires aussi!  Sur ce portez-vous bien!

Envie de partager votre opinion?

Daniel Favreau

Je t’avais laissé un commentaire je suis revenu en arrière pour consulter les quintes et, quand je suis revenu le message n’était plus là si tu ne la pas reçu veux tu me le signalé. C’était la compréhension que je te mentionnais sur ce que tu expliquais sur les quintes.

Répondre
    Bruno

    Bonjoure Daniel,

    Mmmm…. je ne vois rien… Parles-tu sur le blog? Facebook? Email?

    Répondre
freddy

Bonjour Bruno,

Je dois composer un morceau pour l’anniversaire de mon épouse au mois de juin, je vais essayer de me servir de cet outil. Merci. Freddy

Répondre
    Bruno

    Bonjour Freddy,

    Ahn oui? Fantastique! J’attend les résultats de ton travail! Tu pourrais me faire entendre? 🙂

    Répondre
Georges Fichet

Bonjour Bruno
il semblerait que le cycle des quintes ait été en fait décrit par Pythagore en Grèce vers -500 avant Jésus-Christ, lui-même s’étant inspiré des Babyloniens qui utilisaient les mêmes gammes. Il a décrit le principe du cycle des quintes, même s’il ne l’a pas schématisé sur un cercle comme on le vit ici. A partir d’un monocorde, on construit une quinte pure à partir d’une note de base en prenant les deux tiers de la corde à chaque fois. Si on le fait 12 fois de suite, on retombe sur la même note de départ 7 octaves au-dessus (si mes souvenirs sont bons) à la fin. Enfin presque à un chouïa près mais c’est encore une autre histoire ! On a donc affaire un un phénomène cyclique…

Répondre
    Bruno

    Salut Georges,

    Nice! Merci pour cet historique! Je n’avis jamais trouvé ce genre de lien!

    Répondre
Legos Dan

Bonjour Bruno.
Je m’appelle Dan. J’ai une petite question concernant tes diagrammes. Je constate que sous les notes extérieures il y a des triangles gris qui ne sont pas tous dirigé dans le même sens. Pourquoi?

Répondre
    Bruno

    Salut Dan,

    Les triangles pointés vers l’intérieur désignent les gammes relatives. C’est-à-dire les gammes possédant les mêmes notes. Par exemple, Do majeur et La mineur sont des gammes relatives, pareil pour Sol majeur et Mi mineur.

    Répondre
Laissez un Commentaire:

>

Créez des morceaux avec ''Comment ComposerSimplement une chanson''