Category Archives for Autre

L'Effet Cumulé et comment l'appliquer en composition musicale

Depuis quelques mois, je me suis fait une promesse : lire un livre par mois.  Très grosse différence étant donné qu'avant, je lisais un livre par année et même encore là!  Mais être blogueur m'a permis d'élargir mon réseau et de connaître bien des entrepreneurs.  Ceux-ci avaient tous quelque chose en commun : ils dévoraient la lecture.  

Lire donne de nombreux bienfaits : élargir le vocabulaire, stimuler le cerveau à plusieurs niveaux comme la coordination et la concentration, diminuer le stress et beaucoup d'autres bienfaits que je ne connais pas!  Donc, ça y est!  Je lis un livre par mois!  Mais comment arriver à multiplier ma fréquence de lecture par 12?  J'ai connu L'Effet Cumulé de Darren Hardy.  Tout a changé...  

Et tout ce que j'ai appris, je peux l'appliquer en composition musicale et en mixage!  Comment?  Lisez ce qui va suivre et vous en saurez plus à la fin de l'article!


Qui est cet auteur?

Darren Hardy est un conférencier américain en plus d'être un éditeur du magazine SUCCESS, qui touche tout sur le domaine de l'entreprenariat.  Son livre L'Effet Cumulé, en plus de ses 2 autres livres The Entrepreneur Roller Coaster et Living Your Best Year Ever, lui a donné la chance de se classer parmi les best-sellers de l'Amérique du Nord selon le New York Times.  

Avec ses 3 livres, il est considéré comme une référence en terme d'écriture sur le développement personnel et l'entreprenariat.


La puissance des micro-objectifs

Même si le livre publié en 2010 est assez court avec 160 pages, il reste qu'il est rempli de valeur et il y a moyen d'y avoir de bonnes prises de conscience!  Mais je pourrais commencer cet article par une question un peu bizarre : << Comment fait-on pour manger un éléphant? >>.  La réponse : un morceau à la fois!  Bon, je ne veux pas me mettre des véganes à dos, mais ce n'est qu'une métaphore!

J'aurais pu prendre un mur de briques aussi!  J'espère que vous ne pensez pas qu'on peut manger de la brique!  Je parle de construire un mur de 50 pieds de haut!

Oui bon, je reviens au truc du << un morceau à la fois >>.  Une des idées principales de l'Effet Cumulé est l'application des micro-objectifs, ou si vous préférez, des petites actions au quotidien qui vont amener un grand changement à long terme.  

Le secret dans l'Effet cumulé est de prendre un gros objectif et de tranquillement l'intégrer dans sa vie pour parvenir à atteindre son but qu'on avait au départ.  Disons que vous voulez composer un album de 15 chansons, tout commence par une chanson à la fois, une partie musicale à la fois, une piste de DAW à la fois et une note à la fois.


Mythe sur les changements d'habitude de vie

Si vous êtes souvent sur Facebook ou Instagram comme moi, j'imagine que vous voyez souvent passer des liens qui mènent sur des pages de promotion avec un titre qui ressemble à << ... en 21 jours! >>.  Bien souvent, c'est des trucs qui se rapportent à augmenter ses revenus, devenir une meilleure personne ou perdre du poids et devenir musclé.  

21 jours, laissez-moi vous dire que c'est très peu.  En fait, d'où vient le mythe du 21 jours pour changer ou intégrer une nouvelle habitude de vie?

Tout ça a été abordé pour la première fois par le Dr. Maxwell Waltz, un chirurgien plastique des années 1950.  Il mentionnait que ça prenait au minimum 21 jours pour que ses patients s'habituent à un changement sur leur corps (ex. : refaire le nez).  

Le minimum de 21 jours était requis pour changer l'image mentale que les patients avaient et finalement intégrer ce changement au niveau physique.  Le problème est que le minimum de 21 jours pour s'habituer à un changement est devenu << ça prend 21 jours pour changer une habitude >>.  Pas tout à fait la même chose...  

En fait, selon Philippa Lally de l'European Journal of Social Psychology, pour qu'une habitude soit vraiment changée, ça prend en moyenne un peu plus de 2 mois, 66 jours pour être plus précis.  Dépendant des personnes, ça peut même aller à 254 jours!  Ça commence à etre long!


Quel rapport avec l'Effet Cumulé?

Et bien, Darren Hardy souligne qu'intégrer des actions trop rapidement à son mode de vie actuel peut fonctionner dans les 2 premières semaines grâce à l'excitation du changement, mais après, il est risqué de laisser tomber les petites actions quotidiennes.


Impact sur le long terme

Un des passages les mieux illustrés dans le livre concerne les 3 amis d'enfance de Darren Hardy : Scott, Larry et Brad.  

Scott a décidé à l'époque de lire 10 pages de livre par jour, de manger 125 calories de moins et d'écouter 30 minutes de vidéo sur un sujet en lien avec son travail.  Larry n'a pas fait de changement et a continué de chialer sans arrêt et finalement, Brad s'est acheté une grosse télé, tenter des recettes de desserts et a installé un bar dans son salon.

Rien de spécial après 5 mois, mais après 2 ans et demi, Brad avait engraissé, dormait mal et se sentait moins épanoui dans son mariage et dans sa vie tout court.  Larry n'a pas changé, mis à part le fait de se plaindre sur tout.  Mais Scott a perdu du poids et a obtenu une promotion en plus d'être plus heureux qu'il ne l'a jamais été! 

Je sais que c'est drastique comme situation, mais l'auteur veut démontrer qu'avec des petites actions, on peut obtenir des grands résultats.


Décortiquer est la clé

Vous vous rappellez que je voulais lire un livre par mois, pas vrai?  C'est toujours le cas!  Mais selon l'Effet Cumulé, il vous faut un grand objectif et par la suite, vous pouvez le décortiquer en mini-objectifs.  

Pour lire un livre par mois, ma procédure est la suivante : je prends un livre, je regarde le nombre de pages (ex. : 240), je divise ce nombre par le nombre de jours qu'il a au courant d'un mois (ex. : 30 jours en Avril) et ça me donne mon nombre de pages à lire à tous les jours pour atteindre mon objectif.  Dans cet exemple, ce sera 8 pages par jour.  

Honnêtement, même si j'ai une cadence de lecture plutôt lente, lire 8 pages me prend à peine 15 minutes!  Croyez-le ou non, mais 15 minutes représentent seulement 1% d'une journée entière!  Donc, logiquement, ça veut dire que je prends 1% de mon année entière à lire un livre!  C'est quand même fou!

Composer avec l'Effet Cumulé

Maintenant, je veux revenir à l'idée de la composition musicale.  C'est quand même à ça que je veux lier le sujet!  Est-ce que l'Effet Cumulé peut s'appliquer à l'écriture des chansons?  Ma réponse : absolument!  Vous vous rappellez de la base?  Le très grand objectif mis en micro-objectifs!  Vous pouvez procéder ainsi!  

Par contre, nous n'avons pas tous la même notion des objectifs.  Certains d'entre vous vont vouloir faire une chanson par semaine, d'autres font se donner comme objectif une chanson par mois alors que d'autres vont vouloir sortir un album de 15 chansons par 2 ans.
Donc, comment se fixer des micro-objectifs pour écrire une chanson?  Il y a pluiseurs étapes que vous pouvez faire.

  • Une piste de DAW par jour
  • Une progression d'accords
  • 4 mesures de mélodie par jour
  • Une section de chanson (intro, couplet, refrain)
  • Une étape de mixage par jour (balance de volume, EQ, Mastering final)

Je pourrais m'étirer très très longtemps sur des exemples à donner.  Mais comme je vous ai mentionné auparavant, l'important est de prendre un grand objectif qui colle vraiment à vos désirs.  J'applique aussi le principe de l'Effet Cumulé pour apprendre des chansons au piano.  

Encore ici, le principe est le même : si c'est apprendre une nouvelle chanson par mois, vous pouvez diviser le nombre de mesures par le nom de jours et voilà!


Conclusion

L'Effet Cumulé est le livre le plus connu de l'entrepreneur Darren Hardy.  Il est démontré que les petites actions au quotidien combinées avec de la persévérance vont donner des changements importants sur le long terme.  

Le but des micro-objectifs (grand objectif décortiqué) est de montrer comment consacrer moins d'un pour cent à sa journée sur un projet permet de réaliser de grandes choses!  Et il en va de soi si vous êtes compositeur, ingénieur de son ou que vous travaillez à créer votre prochain album!

Malgré ses 160 pages, l'Effet Cumulé fait partie de mes meilleurs livres à lire en terme de développement personnel!  Je vous mets le lien à la fin pour vous donner la chance de l'acheter!

Aussi, écrivez-moi en commentaire sur quel grand projet vous travaillez et comment est-ce que vous décortiquez votre objectif pour l'intégrer au quotidien!



Comment protéger sa musique en 5 façons

Il n’y a rien de plus gratifiant que de finir sa chanson et être prêt à la publier pour que tout le monde l’entende! Par contre, avez-vous pensé à la protéger? Les droits d’auteurs, copyrights et tout ça? Votre chanson est votre œuvre musicale! Elle vous appartient!

 

Qu’est-ce qu’une œuvre musicale?

En premier, voyons une petite définition. Qu’est-ce qu’une œuvre musicale? C’est une composition originale avec ou sans paroles créée par une personne physique! Non, si vous êtes dans un groupe de musique ou une entreprise, vous ne pouvez pas réclamer la paternité de votre morceau! C’est vraiment une personne à part entière qui peut le faire!

Aussi, l’œuvre musicale doit découler d’un travail de création! Vous pouvez réclamer que toute la chanson vous appartient, mais pas si par exemple, vous avez des sons que vous avez enregistrés par vous-même. Ou si vous avez intégré des échantillons de musiques appartenant à d’autres créateurs (samples).  Ça, c’est du vol ou du plagiat!

 

La triste histoire de Claude Robinson

Une des premières histoires de plagiat et de vol de droits qui me vient en tête est celle de Claude Robinson.  Sans être musicien, il demeure tout de même un dessinateur bien connu pour son travail sur Robinson Curiosité, dont la télésérie << Robinson Sucroé >> a illégalement été copiée.  Le studio Cinar a diffusé les émissions qui étaient copiées des bandes dessinés de Robinson Curiosité.  C’est en septembre 1995 que Claude Robinson a poursuivi le studio pour plagiat.  Mais c’est seulement en 2009 que Cinar a été reconnu coupable…  Un combat qui a duré 14 ans!  Mais ça s’est poursuivi en appel et c’est seulement en 2013 que tout s’est terminé et qu’il a reçu 4 millions de dollars.

Et cette histoire, ce n’est qu’une parmi tant d’autres!  Si jamais tu connais des histoires de plagiat et de vol, je t’invite à me les partager plus bas dans les commentaires!

 

Forme et méthodes de protection

Sous quelle forme pouvez-vous protéger votre œuvre? Par 2 façons : les partitions et l’enregistrement!

Pour protéger votre morceau, commencez par la déposer. Ce sera comme ça que vous pourrez lui attribuer une date de création et une paternité (à qui appartient la chanson protégée).

Il existe 5 grandes façons de déposer ton morceau.

 

S’envoyer un cadeau par la poste

Faire une copie de votre chanson sur CD, clé USB ou partition et la mettre dans un cachet de poste pour vous l’envoyer à vous-même par courrier recommandé! Oui je sais c’est bizarre et peu coûteux, mais advenant une poursuite pour une chanson, vous pouvez sortir la lettre que vous vous êtes envoyé et la sortir comme preuve au tribunal. Attention : vous devez la conserver chez vous et ne JAMAIS l’ouvrir! Sinon, ce ne sera plus valide! Mais cette méthode n’est plus trop pratiquée car vous devez vous envoyer une lettre pour CHAQUE chanson que vous créez. Ça fait beaucoup d’enveloppes!

 

L’acte notarié

Le notaire est un expert en droit juridique et son sceau est toujours très crédible lors d’un tribunal.  Il connait beaucoup plus que la célébration de mariage, le mandat d’inaptitude, le testament et l’immobilier!  En tant qu’artiste, vous verrez l’ensemble de vos oeuvres enregistré et placé sous l’approbation du notaire.  C’est fiable, beaucoup crédible qu’une simple enveloppe, mais sans connaître les coûts, il doit être plus cher aussi.  Un internaute m’a fait savoir que l’acte pouvoir aller jusqu’à 300$ facilement!

 

L’enveloppe Soleau

Vous pouvez commander une enveloppe Soleau à l’INPI (L’institut National de la Propriété Intellectuelle). Ça fait un peu plus officiel comme lettre à présenter! Par contre, comme le cachet de poste, vous devez la conserver chez vous et en plus, c’est seulement pour les partitions!

Voici à quoi ressemble l’enveloppe Soleau

 

SNAC

La Société Nationale des Auteurs Compositeurs pour être plus précis. C’est un peu comme un syndicat pour les artistes! Vous y déposez une enveloppe comme le cachet, mais vous pouvez aller jusqu’à 4 morceaux! Il n’est pas nécessaire de s’inscrire, mais même s’il faut débourser un peu, cette enveloppe ne sera valide que 5 ans.  On parle d’environ 50$ ou 37 euros pour 4 chansons protégées.

 

SOCAN/SACEM

L’ultime étape sera de vous inscrire à la SOCAN (Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) ou si vous êtes en France, ce sera la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique). Même s’il y a des frais d’inscription et que vous avez des critères d’admission à remplir, vous serez enregistré en tant qu’artiste et toutes les œuvres que vous créez seront répertoriées et ce sera plus facile retracer vos morceaux pour les redevances et les droits d’auteurs!

 

Association = obligatoire?

Mais en tant qu’artiste, êtes-vous obligé d’être inscrit à la SOCAN/SACEM?  Pas du tout! Ce n’est pas obligatoire! Il s’agit seulement d’un choix personnel si vous voulez créer de la musique libre! Par contre, ces associations ont un avantage de taille : elles peuvent faire un repérage de chaque endroit public où sont diffusées vos chansons! Résultat : vous obtiendrez vos redevances comme il se doit!

 

Précaution avec SOCAN/SACEM

Un des premiers réflexes quand on pense à la protection des oeuvres est la SOCAN/SACEM.  Toutefois, ce que bien des jeunes compositeurs et artistes ne sont pas au courant, c’est que ces deux organisations ne font pas tout!  En premier, c’est à cause du budget.  Déposer ses droits à la SOCAN/SACEM n’est pas la façon la plus économique de protéger ses oeuvres comparé à toutes les autres que j’ai présentés.  Mais le problème principal est que la SOCAN/SACEM n’a pas pour rôle de protéger les artistes!  Elle se charge de les rémunérer, mais tant que vous n’avez de redevances ou de royautés, il n’y a peu d’intérêt!

Conclusion

Mais au final, peu importe le moyen que vous choisirez, tout a ses avantages et inconvénients! Vous pouvez choisir la méthode de dépôt que vous voulez! Mais mon seul conseil : ne diffusez rien en ligne si vous n’avez pas protégé vos chansons auparavant!  Avez-vous des questions à ce sujet?  Quelle méthode de protection avez-vous utilisé?  Faites-le-moi savoir dans les commentaires!

5 trucs pour promouvoir sa musique

Il n’y a rien de plus plaisant de composer et de finaliser une chanson.  Il s’agit d’une vraie satisfaction personnelle!  Par contre…  Avez-vous pensé à la promotion?

Oui, si vous composez juste pour vous, promouvoir votre musique ne s’applique pas tant, mais dans un cadre plus professionnel, c’est important!

Alors, j’ai décidé de vous partager mes 5 trucs pour promouvoir votre musique.  De plus, je vous parle de promotion via Internet car c’est l’avenir!

 

Site Internet personnel

Si vous avez déjà un peu de monde qui vous connaissent en tant qu’artiste, un site sera déjà un bon point de départ!  Vous pouvez, par exemple, avoir un hébergeur pour votre site et utilise la plate-forme WordPress (c’est celui que j’utilise pour ComposerSimplement!).  Je recommande WordPress car il est très friendly using.  Je recommande aussi un hébergeur car ça donnera un look beaucoup plus professionnel que si vous créez un blogue directement sur WordPress!  Dans mon cas, j’utilise OVH.  Pour vous aider dans la création d’un site et d’un blogue,  je vous recommande de visiter La Tranchée pour ça.

 

L’infolettre

Petit parallèle avec le site Web!  Quand vous avez du monde qui visite votre site Web, vous voulez qu’ils restent et reviennent, pas vrai?  C’est pourquoi l’infolettre va servir à capturer l’adresse courriel du monde qui regarde votre site!  Ainsi, quand vous voudrez promouvoir une nouvelle chanson, vous envoyez un courriel à vos abonnés et c’est fait!  Il existe différents façons de créer une infolettre.  J’utilise Aweber, mais c’est payant en plus d’être en anglais.  Je peux aussi recommander Mailchimp qui est gratuit!

 

Les réseaux sociaux

Facebook, Twitter, Instagram pour ne nommer que ceux-là!  Si vous n’êtes pas présent sur les réseaux sociaux, c’est comme si vous n’existez pas!  Donc, c’est un plus de vous créer un compte Facebook et Twitter pour promouvoir votre musique!  De plus, Facebook contient même des groupes publics et privés pour la promotion d’artistes indépendants!

 

Youtube

Même si je ne l’ai pas nommé encore, Youtube est vraiment la plate-forme la plus grosse en termes de vidéos, mais aussi en termes de musique!  Vous pouvez y publier des vidéos pour vos chansons, un live ou même une partie de votre album.  Aussi, vous pouvez connecter votre compte Google avec Youtube pour créer une monétisation avec de la publicité!

 

Soundcloud

En terme de streaming, Soundcloud fait partie des meubles!  Grâce à une méta-description et quelques hashtags, il est possible pour vos chansons d’être écoutées par des centaines de personnes à travers le monde par jour!  Toutefois, vous avez une limite de minutes dans la version gratuite!  Mais ça reste un bon point de départ!

 

Conclusion

Selon moi, ce sont les meilleures façons de promouvoir la musique en ligne.  C’est sûr qu’il existe différentes méthodes comme Getasound qui permet de gagner de l’argent en composant, mais je vous ai présenté les méthodes de promotion qui ont fonctionné le plus pour moi.  Si vous en avez d’autres, écrivez-les-moi ci-dessous!

Aussi, pour avoir plus de détails sur la promotion de musique, je vous invite à voir ma formation CompoSimple sur Udemy dont je parle du sujets plus en profondeur!

4 questions à se poser pour voir si ma chanson est terminée

Vous avez écrit votre chanson?  Fantastique!  Plusieurs? Je suis fier de vous!

Par contre, je veux vous demander quelque chose de particulier : Considérez-vous votre chanson comme terminée?  Du genre « Elle est bien comme ça, je n’y touche plus »?

Ne vous en faites pas!  Mon but n’est pas de vous piéger!  Car moi-même je me pose régulièrement la question quand je finis de composer un morceau.  Donc, à la place d’un piège, voyez plutôt cette question comme une auto-évaluation!

S’auto-évaluer

Oui, je considère l’auto-évaluation comme essentiel tant dans la composition que le mixage que la vie de tous les jours.

Car c’est vraiment prétentieux de dire que nos chansons sont toujours écrites parfaitement!

Bref, ici je vous offre 4 astuces afin de déterminer si votre chanson est terminée!

4 questions à se poser

  1. Est-ce que quelque chose m’agace dans la chanson?

Personnellement, ça me prend plusieurs écoutes avant de déterminer s’il y a de quoi de fatiguant!  Ici, je parle autant d’un élément de la chanson que d’une partie du mixage.  Donc, pour la composition, ça peut être un accord qui ne fitte pas avec tout le reste, un morceau de la mélodie mal harmonisée, une note pas dans la gamme choisie qui rajoute trop de dissonance, un instrument qui arrive à un mauvais timing de la chanson.

Au niveau du mix, c’est d’habitude une mauvaise balance de volume, ou encore un problème d’EQ (ex. : trop de fréquences qui se chevauchent), une piste trop compressée ou un abus des effets!

Quitte à laisser la chanson de côté plusieurs jours et de la réécouter ensuite, voyez si un élément vous gosse!

 

  1. Est-ce que je peux encore améliorer quelque chose?

Si vous répondez non à ça, votre chanson est alors terminée!

Mais oui, à première vue, se dire « Ouin… C’est parfait » parait prétentieux.  Mais l’affaire est que si vous avez votre harmonie, une mélodie avec un hook, du rythme, des émotions procurées et de quoi stimuler l’écoute de votre auditeur, à quoi bon rajouter encore des éléments?  Vous avez déjà accompli votre devoir de compositeur!

 

Consacrer son temps ou abandonner?

  1. Est-ce que je continue à mettre du temps sur ma chanson?

En composant votre morceau, il se peut que vous arriviez à un point où vous tentez de quoi et ça ne marche pas.  Alors, vous vous demandez si vous devriez mettre du temps encore.  Et vous vous apercevez que ça ne vaut plus la peine car vous avez mis assez de temps.  De ce fait, votre chanson est terminée!  Rassurez-vous, il n’y a rien de mal à tenter des choses, mais que ça ne marche pas!

 

  1. Même quand j’abandonne ma chanson, si je reviens, est-ce que ça sonne bien?

Même si j’ai l’air de tourner autour du pot, je reviens encore une fois au principe de laisser reposer votre chanson.  Parce que quand on veut finir sa chanson le plus vite possible, notre état de flow ne nous permet pas toujours de rester objectif.  Mais en abandonnant votre chanson pour quelques jours, vous lâchez prise quand en revenant, vous vous rendez compte que votre chanson est bien et c’est le but visé!

 

Conclusion et subjectivité

Au final, votre chanson demeure bonne quand vous la créez intelligemment!  De plus, en composant régulièrement, vous allez vous améliorer et votre auto-évaluation en sera plus facile!

Or, il peut être difficile car vous voulez protéger votre chanson qui et un peu comme votre enfant!  C’est un surplus de subjectivité et il vous faudra faire preuve d’objectivité afin de voir le potentiel de votre morceau!

Pour ça, je vous recommande mon tableau d’analyse!

Envie de pousser ça encore plus loin?  Alors, je vous invite à acheter ma formation CompoSimple où je parle un peu plus d’auto-évaluation!

Et vous? Comment vous évaluez vos chansons?  Écrivez-moi le tout ci-dessous! 😉

Il n’y a pas d’âge pour faire de la musique!

Petit avis personnel sur le sujet!

Aucun musicien ne commence dans la vie comme une star! C’est une habileté qui se travaille. Que vous soyez à l’âge adulte ou encore enfant, rien ne vous empêche de commencer la piano ou juste de sortir (ressortir) votre vieille guitare avec vos livres pour apprendre votre instrument!

Autre exemple? Votre enfant qui tape sur des chaudrons en se prenant pour un drummer professionnel! Ou encore, le jeune garçon qui fait ses premiers chants de chorale! Oui, faire de la musique offre des bienfaits incroyables au niveau physique, mental et social, qu’importe l’âge! Il est possible de commencer la musique en autodidacte, avec des cours en ligne et même des jeux du style de Rock Band et Wii Music!

Faire de la musique est bon pour le corps

Avec l’âge, la dextérité et la force diminuent sans compter la perte de mémoire et d’audition… Mais malgré les conséquences de vieillir, ça n’empêche pas de commencer la musique car vous vous engagez dans des activités sociales!

Même faire de simples trucs musicaux comme chanter, entraîner son oreille musicale ou jouer d’un instrument offrent des bienfaits fantastiques pour le corps! Il en va de même si vous avez déjà joué de la musique dans une période de votre vie et abandonné par la suite.

Toutefois, la mémoire musculaire est présente et même si vous vous sentez rouillé en reprenant la pratique de la musique, vous ressentirez à nouveau les bienfaits!

Connaissez-vous Norbert Putman? Cet homme a travaillé avec Elvis! Il a déjà dit : « Ce qui est super avec la musique, c’est qu’au lieu de faire une sieste après le dîner, je vais dans le studio. »

Donc, jouer de la musique reste un mode de vie!

J’ai parlé de bienfaites, pas vrai? Les voici :

  • Diminution de l’hypertension et du stress
  • Prévention de la perte de mémoire et de la démence
  • Relaxaton du corps en général
  • Diminution de la pression sanguine

Je mets les liens plus bas!

Au final, jouer de la musique permet de rester en santé!

La musique est bon pour l’esprit et votre côté social

Participer à des groupes sociaux ou voir des musiciens permet de rencontre des artistes comme soi. Interpréter de la musique renforce les liens avec les autres. La musique augmenter la joie de vivre et rend aussi de bonne humeur!

Pourquoi je parle de tout ça et quel rapport avec la composition?

Je joue de la musique depuis l’âge de 5 ans. Pour moi, ça l’a toujours été un échappatoire, même si je n’étais pas assidu dans ma pratique. Toutefois, même si je ne joue que 4-5 jours par semaine, je trouve toujours le moyen de me surpasser et d’apprendre des nouvelles chansons! Sans compter la partie composition! À chaque fois que je tombe sur un article des bienfaits de la musique, ça vient me chercher! Alors, j’ai décidé d’en écrire un!

Même is je ne parle pas de composition musicale, sachez qu’avant de savoir composer, il faut savoir jouer! Voilà la raison du pourquoi il n’y a pas d’âge pour faire de la musique! Alors, prenez votre instrument et commencez dès maintenant!

Avez-vous des bienfaits que je n’ai pas nommé? Écrivez-les! 🙂

1 2 3 6
>