Catégorie : Autre

Comment créer un flow de productivité


Récemment, quelqu’un m’a demandé la chose suivante : « Comment est-ce qu’on crée un bon flow? »

À ce moment, je me suis dit : « Hein? »
Puis, ça m’a rappellé un livre que j’avais lu : Double ta Valeur!  Il est écrit par Olivier Lambert, un entrepreneur québécois!  Je vous le recommande fortement! 😃

Bref, sans trop vendre de punchs du livre, Double ta Valeur parle notamment de productivité.  Plus loin dans le chapitre, il parle de flow.  Qu’estce- que le flow?

Voici une mise en contexte : Vous êtes devant votre écran de DAW, votre piano est devant vous, les écouteurs sur la tête, vous composez une track, puis une autre, puis une autre, vous réécoutez, vous avez déjà fait le tiers de votre chanson à écrire, vous regardez l’heure…  Oh!  Ça fait déjà 2 heures que vous faites ça!  Vous ne vous êtes même pas rendus compte de rien!  Vous savez quoi?  Vous étiez dans un état de flow!

Pensez à un moment que vous avez déjà vécu semblable à ça!  Je suis sûr qu’il y en a!

D’emblée, l’inspiration peut provenir de cet état de flow!

 

Est-ce que le flow est bien réel?

Encore une fois, dans Double ta Valeur,  le terme flow existe et a été élaboré par le philosophe hongrois Mihaly Csikszentmihalyi.  Dans son livre “Flow: The Psychology of Optimal Experience », il parle du flow comme étant nécessaire pour vivre une vie accomplie!  De plus, cet état d’esprit accroit la productivité de près du double d’un état normal!  Ce principe s’applique aux dirigeants d’entreprises, aux artistes, aux sportifs et même aux soldats!

Être en flow permet d’être productif, d’en apprendre davantage en plus de booster la créativité et la motivation!  Le rêve, quoi!

 

Les effets chimiques

Chimique?  Disons plutôt les neurotransmetteurs du cerveau : noradrénaline, sérotonine, endorphine, anandamide et dopamine.

  • Noradrénaline : rythme cardiaque, énergie, et était d’alerte.
  • Sérotonine : bonne humeur et empathie.
  • Endorphine : antidouleur et additif!
  • Anadamide : bien-être et créativité.
  • Dopamine : motivation et anticipation.

Comment être en flow?

Comme on peut voir, le flow est très puissant!  Peut-être que vous avez déjà entendu parler de ces neurotransmetteurs en drogues!  Mais bon, je ne veux pas dire qu’il faut se droguer pour être en flow!  Voici quelques trucs pour vous aider!  Je risque de faire un parallèle avec mon article sur booster sa productivité!

  1. Rester concentré en limitant les distractions : Téléphone, collègues qui dérangent, bruit du trafic, etc.  Qu’importe la tâche à accomplir, c’est dur quand il y a plein de distractions autour.  Donc, faire preuve de discipline sera votre meilleur allié pour pouvoir aller en flow!  Même si c’est tentant de se lever de sa chaise pour aller aux toilettes ou regarder ces notifications Facebook sur son téléphone!
  2. Objectif et planification : En flow, chaque mouvement s’enchaîne un en arrière de l’autre!  Votre morceau que vous composez se décortique en différentes étapes : structure, accords, mélodies, enregistrement, rajout de variantes, mixage, mastering, etc!  Donc, sachez sur quoi vous travaillez!
  3. Un défi dans la mesure du réaliste : L’état de flow va demander un minimum de stress, mais pas trop!  Si vous êtes trop anxieux par la difficulté de ce que vous faites, celle-ci prendra le dessus et vous fera perdre votre focus.  À l’opposé, si c’est trop facile, vous allez trouver ça redondant et plate à faire!  En anglais, je pourrais dire brain dead job!

 

Conclusion

Même si le sujet du flow reste poussé, je pense vous avoir parler de l’essentiel!  Je vous poste ici les liens de Double ta Valeur dans lequel j’ai entendu parler du flow pour la première fois!  Aussi vous pouvez lire Csikszentmihalyi, qui aborde le sujet de façon plus poussé!  D’ailleurs, si vous voulez me partager vos expériences avec le flow, sentez-vous libres de vous exprimer ci-dessous!  Mais sachez que le flow pour les compositeurs provient surtout de l’inspiration,  sachez que je vous ai déjà parlé de plein d’astuces pour vous inspirer!  Je vous donne des liens de vidéos ci-dessous! 😉

 

Double ta Valeur, pages 104-112
https://fr.wikipedia.org/wiki/Flow_(psychologie)
https://positivepsychologyprogram.com/mihaly-csikszentmihalyi-father-of-flow/

Êtes-vous tone deaf?


Je sais ce que vous vous demandez : Mais c’est quoi ce terme-là?

Tone deaf est, en réalité, une expression anglaise pour dire : ne pas avoir d’oreille.  Ou plutôt, ne pas avoir d’oreille musicale!

Généralement, ceux qui se décrivent comme tone deaf disent qu’elle ne sont pas capables d’entendre la hauteur des notes, les intervalles et ne chantent pas sur la bonne tonalité.  Ça ne va pas bien!

Cause perdue ou mythe?

Je dirais mythe!  Je ne crois pas à cette idée préconçue que seulement « quelques » personnes dans le monde ont la musique dans le sang!  Être musicien reste une compétence qui se développe!

Par contre, j’ajoute une nuance : ceux qui souffrent d’amusie.  Il s’agit d’une « anomalie psychique dans laquelle le rythme, la mélodie, les accords de musique ne sont pas perçus ou n’ont pas de sens pour une personne d’audition par ailleurs normale« .  Donc, l’amusie est une vraie condition médicale pour définir le tone deaf.

Mais ne perdez pas espoir!  Selon l’US National Library of Medicine, seulement 4% de la population mondiale souffrent d’amusie!  4%, c’est peu!  Quant est-il des 96% restants?  Et bien, disons simplement qu’il s’agit de l’oreille musicale qui manque de pratique!

Les causes du tone deaf

Si vous ne souffrez pas d’amusie, votre « Je ne suis pas bon pour reconnaître les notes » peut provenir de mauvaises expériences, de préjugés accumulés et même de choses que vous vous êtes fait dire durant votre enfance!  Par exemple, vous avez 7 ans, votre professeur de musique vous dit devant toute la classe : « Tu ne sais pas chanter! »  Expérience traumatisante, pas vrai?

Résultat : Vous cessez la pratique de votre voix et de la musique en général!  Et vous absorbez cette idée que vous n’avez pas la musique dans le sang…  C’est triste…

Comment se débarassez du tone deaf?

Donc, à moins que votre raison soit médicale, comme l’amusie, n’importe qui peut améliorer son oreille musicale!

Tout d’abord, je vous fournis quelques liens qui mènent à des sites pour tester votre oreille!

Relative Pitch App
Musitheory.net
EarMaster

L’autre conseil que je peux vous donner est de commencer la pratique d’un instrument!  Et comme je peux vous recommander le piano pour divers raisons, voilà mon article d’opinion sur cet instrument merveilleux!

Conclusion et le pouvoir des pensées

Je vais terminer là-dessus : oui, se faire dire dans l’enfance que nous sommes pas bons peut se transférer sur notre vie d’adulte.  Par contre, si vous désirez vraiment pratiquer la musique et votre oreille musicale en général, ne laissez pas une mauvaise expérience vous bloquer!  Vous avez toujours la possibilté de commencer un cours de musique peu importe l’âge que vous avez!  Vous pouvez faire part de vos expériences et de vos craintes à votre professeur!  Il sera là pour vous coacher!  Mais si si vous voulez vraiment jouer de la musique et composer, ne perdez pas votre objectif de vue!

 

Vous avez une opinion à dire sur le tone deaf? Votre oreille musicale?  Des expériences sur le sujet?  Écrivez-les moi! 🙂

https://www.musical-u.com/learn/what-if-im-tone-deaf/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Amusie
https://health.howstuffworks.com/human-body/systems/ear/tone-deaf3.htm
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...