Quand on commence à composer de la musique, on veut surtout se fier notre instinct, ressenti et nos feelings.

Mais ce qui serait un bon ajout à tout ça serait de connaître les bases en solfège et en théorie musicale.

Mais pourquoi apprendre le solfège, c’est aussi important?  Car c’est le language de la musique!  Il a souvent la réputation d’être chiant, compliqué à apprendre à première vue.

Bien qu’il y a est une quantité hallucinante de concepts à connaître sur le solfège et la théorie musicale, J’ai décidé de me limiter à 4 important : les notes, le rythme, les gammes et les accords.

Avec ça, vous avez de quoi avoir des bases solides pour comment à produire votre musique aujourd’hui.

Lire les notes

Comme vous voyez, il existe en tout dans la musique, peu importe le genre confondu 7 notes au total : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si. Peu importe la partition et la clé, les notes resteront les mêmes.

clef-de-sol-lire-les-notes

La seule chose qui va changer, c’est la hauteur, si une note est plus aigue ou plus grave. 

Les altérations

Quand je vous ai présenté le cycle des quintes, il y avait des symboles après les notes.  Ça s’appelle des altérations.  Et qu’est-ce que c’est?  Une altération modifie la hauteur de la note devant laquelle elle est placée.

En gros, le son sera différent!  Pour vous situer, les altérations sont les touches noires sur un piano.

IMG_1032

En ajout à ces notes, il existe 2 altérations.  

Les altérations sont des symboles placés devant la note qui modifie son pitch. Les principaux sont les dièses et les bémols.  

Les dièses (#) servent à augmenter la note d’un demi-ton alors que les bémols (b) diminuent d’un demi-ton.  Si vous jouez du piano, les altérations sont les notes noires.

Je pense que le schéma qui suit ne peut pas être plus représentatif.

flats-and-sharps

Donc, au total, il existe 7 notes, mais incluant les altérations, il y a un total de 12 sons différents, ce qui donne beaucoup de possibilités pour les accords et les gammes.

Notes anglaises

Dans les pays comme la France, les notes Do, Ré, etc. ont leurs noms.  Toutefois, dans les pays anglo-saxons (Grande-Bretagne, États-Unis, Allemagne, etc.), il en est autrement.

En effet, ces pays utilisent plutôt un système de lettres de l’alphabet.  Tant mieux, ça va vous faire sauver de l’encre et du temps.

Si jamais la conversion vous mélange, voici une astuce : la note de Fa deviendra « F » en anglo-saxon  Après, vous n’avez plus qu’à suivre l’ordre des notes.

Mais une fois que vous avez appris les notes anglo-saxonnes, vous pouvez vraiment traduire du français à l’anglais.  

Personnellement, je travaille plus avec les lettres car je trouve ça plus simple et plus rapide! Avec un tableau comme ça, vous pourriez vous considérer bilingue.

accord-notation-anglo-saxonne

Le rythme

C’est ce qui touche le tempo, la durée des notes et les silence.  Cela va déterminer la durée des notes.

Le rythme et les notes

Le symbole que l’on va utiliser va déterminer son rythme ou plutôt le nombre de temps qu’il a.  Une ronde égale à 4 temps, une blanche 2 temps, 1 noire 1 temps, 1 croche 1/2 temps, double-croche 1/2 de temps et ainsi de suite.

Au lieu de faire un texte qui ne finit plus, voici un tableau.

arbre-du-rythme

Les silences

Oui, le silence a une certaine importance dans la musique.  Il permet de laisser vivre les émotions procurées ou encore de laisser une certaine tension avant que les instruments embarquent à nouveau.

Si vous connaissez le rythme des notes que l’on vient de voir, je vous annonce que connaître les silences n’est pas plus compliqué.

En effet, le symbole sélectionné va déterminer la durée du silence.  Évidemment, un silence ne veut pas dire se croiser les bras et ne rien faire!!!

figures-silences

L’importance du tempo

Bon ok, c’est important de savoir d’une blanche vaut 2 temps, une ronde 4 et ainsi de suite.  

Mais tout ça est inutile sans connaître un truc ultra-important : le tempo.  Aussi appellé la pulsation, le tempo se trouve au début d’une partition et ressemble à ça.

tempo

Le nombre affiché indique les battements par minute (BPM pour les abrégés).  Donc, les temps d’une note correspondent aussi aux battements.  Par exemple, une ronde vaut 4 battements, une blanche 2, etc.

C’est un plus quand on veut faire de la musique.  Sinon, le professeur Terence Fletcher ne sera pas content!!  Si vous n’avez pas vu Whiplash, je vous le recommande fortement.

« THAT’S NOT MY F@%&@$% TEMPO!!! »

whiplash

La signature de temps

Dans l’image ci-dessous, il y a des numéros au début de la partition à côté de la clé.  Il s’agit de la signature.  C’est une indication pour le rythme, ce qui permet d’identifier la mesure de la chanson.

signature de temps

Et vous vous demandez c’est quoi une mesure?  Hé bien, ça découpe la partition en morceaux égales pour rendre le tout plus lisible!  Sans ça, vous avez déjà essayé de lire un livre sans point, ni virgule?  Ça va assez mal!

C’est la même chose pour lire de la musique!  La mesure est tracée par une ligne sur la verticale.  La signature va nous inquider comment découper les mesures à l’aide de numéros.

Si vous avez déjà fait des fractions, il existe 2 chiffres : le numérateur (chiffre du haut) et le dénominateur (chiffre du bas).  Le numérateur représente la quantité de valeur dans la mesure.

Autrement dit, le nombre de temps dans la mesure.  Le dénominateur va indiquer la qualité.  Ou plutôt, la valeur du chiffre au numérateur.

Oooh…  Des points noirs….

Un dénominateur est un chiffre avec une valeur déjà pré-déterminée.  « 1 » vaut une ronde, « 2 » vaut une blanche, « 4 » vaut une noire, « 8 » vaut une croche et « 16 » vaut une double-croche.

La bonne nouvelle est que dans la musique populaire, il est extrêmement rare d’utiliser un autre démoninateur que le 4!  Donc avec une mesure 4/4, le dénominateur 4 correspond à une noire.

Vu que le numérateur est de 4, il faudra 4 temps pour compléter la mesure!  Si vous ne comprenez toujours pas, je vous rassure car ce n’est pas le concept le plus utile en composition.

Les gammes

Apprendre les gammes, c’est apprendre la langue de la musique. Il y a plusieurs choses à savoir sur ce sujet et je vais décortiquer ça avec vous.

Les intervalles

Les gammes ont composées de notes, mais aussi d’invertalles. C’est la distance qui sépare 2 notes.  À l’aide de ce concept, vous pourrez plus facilement construire des accords.

Une intervalle est mesurée en tons et en demi-tons.  Et c’est quoi?  

Un demi-ton, c’est la plus petite distance en musique.  Pour les guitaristes, jouez 2 notes séparées par une case.  Pour les pianistes, jouer une note blanche suivie d’une note noire.

Et voilà, vous avez un demi-ton.  Évidemment un ton, c’est 2 demi-tons!  Je n’ai pas besoin de vous faire un cours là-dessus!

Un demi-ton!  Voilà!

IMG_1075
IMG_1076

Toutefois, dans une gamme, la distance entre les notes n’est pas égale partout.  Entre les notes, c’est un mélange de tons et de demi-tons.  Dépendant de la gamme, l’ordre sera précis.

gamme do majeur ton et demitons

Les types d’intervalles

Comme je le disais, une intervalle est une distance entre 2 notes.  Mais saviez-vous qu’il y a différents noms pour désigner une intervalle?  Voici un exemple : Do et Sol.  Comptons ensemble, Do-Ré-Mi-Fa-Sol.  Une distance de 5 notes correspond à une quinte.

2 notes : Seconde

3 notes : Tierce

4 notes : Quarte

5 notes : Quinte

6 notes : Sixte

7 notes : Septième

8 notes : Octave

Majeur et mineur

« Majeur » et « mineur » ne s’applique pas seulement aux intervalles.  Il en va de même pour les gammes.  Les 2 plus connues sont les gammes majeures et les gammes mineures.  

Mis à part le nom, le terme « majeur » et « mineur » désigne la tonalité.

Ou si vous préférez, la couleur de la gamme, la façon dont l’enchaînement des notes va sonner.  

En effet, la gamme majeure est souvent utilisée pour faire des chansons joyeuses alors que les gammes mineurs sont utilisées surtout pour des chansons tristes.  Si vous voulez entendre comment ça sonne, voilà des exemples :

Majeur :

Mineur :

Structure d’une gamme majeure 

Vous savez quelle gamme on utilise le plus depuis que j’ai commencé mes articles de théorie musicale?  Et oui!  Do Majeur!  

Je pense que vous commencez à être habitués de la voir!  Donc, la voici, mais cette fois, j’ai rajouté l’espace de tons et de demi-tons.

gamme do majeur ton et demitons

L’essentiel est déjà là.

Ce qu’il faut retenir de construire une gamme majeure, c’est de commencer par une note et ensuite écrire les notes qui vont suivre en prenant la structure.

Dépendant des gammes, ça va être le temps d’avoir recours aux dièses ou aux bémols!  Pour vous aider, je vais faire l’exercice avec vous.

harmonisation gamme majeure

Par contre, il y a beaucoup d’altérations et la lecture peut devenir plus pénible.  C’est pourquoi je vous donne un tableau-résumé des gammes et de leurs altérations.

Comme je vous l’avais déjà expliqué, quand il y a des dièses ou bémols au début de la partition, ça veut dire que des notes seront altérées.

Ainsi, votre lecture sera fluide, mais vous resterez conscient que l’armure affectera les notes.

Structure d’une gamme mineure

La particularité de la gamme mineure est qu’il en existe 3 : naturelle, harmonique et mélodique.  La principale est la gamme mineure naturelle.  Bon, alors voyons voir!  Les principes restent les mêmes qu’avec la gamme majeure.

On prend une note, on suit la structure…  Vous voyez le genre!  Mais bien sûr, les tons et demi-tons vont être différents!  Alors, prenons la gamme de La mineur.

Et vous savez quoi?  « La mineur » et « Do Majeur » ont exactement les mêmes notes!!  Sauf que la 1ère note est « La ».

Les gammes relatives

Il y a une raison particulière pourquoi j’ai choisi la gamme de Do Majeur et de La Mineur auparavant.  Parce que bon, il n’y a pas d’altérations. Donc, facile à mémoriser. Mais aussi parce que ce sont des gammes relatives!

Et qu’est-ce qu’une gamme relative?

Et bien, quand on a 2 gammes relatives, ça signifie qu’elles ont exactement les mêmes notes et la même armure.  Les seules choses qui vont changer sont la note de départ et les accords utilisés.  Et à quoi ça sert?

Vu que les gammes sont proches, vous pouvez changer la tonalité durant la chanson pour plus de couleur et de fraîcheur.

Comment on peut trouver la gamme relative?  Dans une gamme majeure, prenez la 6e note et ce sera la gamme mineure relative.

Dans une gamme mineure, prenez la 3e note et ce sera la gamme majeure relative.

Do-Ré-Mi-La-Sol-La-Si

La-Si-Do-Ré-Mi-Fa-Sol

Ça ne peut pas être plus clair!  Et pour vous sauver du temps, je vous republie le cycle des quintes!  Les gammes relatives sont regroupées chacunes ensemble!

cycle-des-quintes-simplifié2

Les accords

Globalement, un accord est un ensemble de notes jouées simultanément.  Il permet d’accompagner votre mélodie et rajouter du volume à votre chanson.

Une chanson sans accords, ça sonne un peu bizarre!  Parce que comme les gammes, il y a des accords majeurs et mineurs pour rajouter de la couleur à votre musique.

Sinon, ça sonne vide!  Vous formez un accord dès que vous commencez à jouer 3 notes en même temps.  Vous pouvez également en jouer 4 et parfois 5 pour que ce soit plus complexe et riche.

Mais pour une question de simplicité, habituellement, 3 notes restent la base pour former un accord.Pour former un accord à 3 notes, j’utilise le FTQ (La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec!)

Rire en canne!

Oui euh… trève de blagues de mauvais goût!  En fait, ce que le FTQ représente est simplement un acronyme pour la fondamentale, la tierce et la quinte.  C’est avec ces 3 notes-là qu’on forme un accord de base.  Voici un exemple

DoRé-Mi-Fa-SolLa-Si-Do

Vous avez déjà vu cette gamme?  C’est la gamme de Do Majeur (comme d’habitude!).  Je vous ai dit Fondamentale (1ère note), Tierce (3e note) et Quinte (5e).

Dans ce cas, il s’agit de Do, Mi et Sol.  En mettant tout ça ensemble, on forme un accord de Do Majeur.

Accords_3_notes_do_majeur

Fondamentale, Tierce, Quinte…  I-III-V… C’est tout?

C’est la base des accords majeurs et mineurs!  Mais comment les différencier?  En l’écoutant bien sûr!

Comme les gammes, un accord majeur va sonner plus coloré et joyeux alors qu’un accord mineur sonnera plus triste et mélancolique.  

Bon, je sais que ce n’est pas toujours évident quand on débute, mais ça vient avec l’expérience et aussi en connaissant la gamme.

Oui le FTQ reste toujours de base, mais pour une question de variété, vous pouvez jouer avec différents renversements. Donc, une des 3 notes sera un octave plus haut ou plus bas.  Je vous poste le lien juste ici!

Conclusion

C’est ce qui conclut le mini-guide du solfège. Bien sûr, ce sont des concepts de base quand on débute en théorie musicale. Parce qu’apprendre ce sujet peut prendre beaucoup plus de temps que 2000 mots.

Mais avec ces connaissances à votre arc, vous avez de quoi bien connaître la théorie et l’intégrer dans votre routine de producteur.

Ainsi, vous pourrez mélanger à la fois votre feeling, votre inspiration et vos concepts théoriques. Le meilleur des mondes!

Si vous voulez du contenu plus en profondeur sur le solfège et la théorie, je peux vous recommander mon mini-cours Théorie Complète.

Votre musique Orchestralne sonne pas comme dans un film?

Recevez 10 VSTs gratuits pour de la musique Orchestral qui sonne pro

Et voilà! Vérifie ta boîte de courriels!