Mixage avec la règle des 3 dB

//Mixage avec la règle des 3 dB

Mixage avec la règle des 3 dB

Les premiers pas vers le mixage sont relativement ardus.  Quand j’ai commencé mes cours de production audio, disons que c’était la partie dont je me perdais le plus facilement!  Au début, je perdais du temps et pas mal à part de ça!  Toutefois, en me pratiquant dans mon temps d’école et un peu en dehors, j’ai pu voir comment c’était simple.  Alors, ça m’a donné envie d’écrire mon précédent article « Mixer en toute simplicité ».  Je vais poster le lien à la fin!
Bref, en continuant mes recherches sur le mixage, je suis tombé sur un article d’un autre blog qui parlait de la règle des 3 dB.  Curieux, j’ai décidé de l’appliquer à mes sessions de mix et franchement, je trouve ça vraiment pratique!  Je vais vous la présenter!
3… le chiffre à se rappeller!
IMG_1014
 
Et pourquoi 3 dB?
 
Jamais 2 sans 3…  C’est fou comme ce chiffre a une importante place dans la vie de tous les jours!  Dans le cas d’une session de mixage, se servir de la règle des 3 dB propose de d’augmenter ou de diminuer un réglage par 3 db autant sur un fader, un EQ ou un compresseur.  Pourquoi 3 dB?  Et bien, quand on double une source sonore, on augmente son volume de 3dB.  Par exemple, vous enregistrez une piste quelquonque (voix, basse, guitare, piano, pad, etc) et au lieu de réenregistrer la même chose, vous faites un clique-droit pour choisir l’option « Duplicate ».  Alors, le volume de la piste originale aura obtenu une augmentation de volume de 3 dB avec la création d’une copie!  C’est simple, n’est-ce pas?  Et si je peux continuer, en dupliquant une autre fois, vous aurez un total de 3 pistes (l’originale et 2 copies identiques).  Alors, l’augmentation de la piste d’originale donnera au total 6 dB!  Vous voyez le principe?  Un bonus pour les connaisseurs : vu que ce sont toutes des pistes identiques, elles sont parfaitement en phase!  Mais ça, j’en parlerais une autre fois!
Le but est qu’à partir de 3 dB, il commence à y avoir une différence au niveau du son!  Évidemment, c’est aussi facile se rappeller du fameux 3!
Le volume
 
Comme j’en parlais dans mon article « Mixer en toute simplicité », la balance de volume joue un rôle majeur dans le mixage!  En effet, si votre mix statique (faders seulement) ne sonne pas bien, ça restera ainsi même avec le meilleur EQ ou la meilleure compression au monde!  Alors, écoutez-vous les pistes dans votre session pour ensuite ajustez le volume des pistes nécessaires par coups de 3 dB.  Pourquoi ne pas augmentez le volume?  Pour laisser de la place dans votre headroom (sortie stéréo)!  Vous ne voulez pas vous retrouver avec de la distortion, n’est-ce pas?  Le but est de rester le plus simple possible.  La règle sert à régler les problèmes de volume sans y aller au 0,001 dB près!  C’est alors rapide et ayant un résultat significatif sans être envahissant.
Parfois, c’est possible de couper la poire en deux en faisant 1,5 dB, mais question de sauver du temps et simplifier les choix, restez à 3 dB!
EQ
 
Encore une fois, augmentez ou diminuez les fréquences par d’incréments de 3 dB et rappellez-vous que le but n’est pas de dénaturaliser le son d’origine!  Au contraire, vous verrez que 3 dB suffit pour un effet remarquable sans être extrême.  Par exemple, dans le cas d’une voix féminine, vous pouvez augmenter de 3dB entre 2K et 4K Hz pour avoir une meilleure prononciation et diminuer de 6 dB entre 6K et 10 Hz si la voix a trop de sibilances.
J’aimerais apporter une spécification : faire de l’EQ sur une piste, ça ne veut pas dire baisser ou booster les fréquences à coups de 12 dB ou 16 dB!  Si votre fenêtre d’EQ ressemble à une montagne russe, c’est grave!  Quand vous avez besoin de faire des changements exagérés pour obtenir « le » son désiré, ça serait préférable de réenregister la piste au complet pour avoir le son dès le départ!  C’est sûr si vous n’avez pas la chance de le faire, ce n’est pas la fin du monde, mais vous devrez alors travailler plus fort pour obtenir le résultat.
Faire de l’EQ doit servir à ajuster légèrement l’équilibre entre les fréquences de la piste.  Tout ça pour avoir un mariage complet entre les tracks de votre session!  Boostez de 6 dB est assez rare!  Bref, je ferai un article qui concerne l’EQ bientôt!
La compression
 
La compression sert à homogéniser la volume d’une piste en réduisant la gamme dynamique.  Je parle en chinois?  C’est possible!  Je ferai un article sur le sujet bientôt!  En gros, ça sert à rendre le volume plus « stable » pour nos oreilles.  C’est sensé rester subtil!  Tant dans la prononciation des mots, le gras de la batterie et de la basse, le soutien apporté par les autres instruments, etc.  Sauf qu’en compressant beaucoup (10 dB minimum), le volume va sonner plat car il n’y aura plus de dynamique!  Ainsi, la vie de votre chanson va s’éternir.
Idéalement, compresser entre 3 et 6 dB est un bon repère pour l’homogénisation.  Je me sens intelligent à écrire ça!!!  En tout cas, fiez-vous au moment le plus fort dans votre piste et assurez vous de ne pas dépasser le 6 dB dont je parlais.  Si jamais ce n’est pas assez fort, revenez à la base : la balance de volume!  Tout commence par ça!
Conclusion
 
Avoir trouver l’article sur la règle des 3 dB m’a franchement beaucoup aidé.  C’est fou comment mes mix sont rendus plus simples et rapides avec cette méthode!  Disons que j’ai été satisfait.  Alors, la prochaine fois, que vous mixerez, rappellez-vous du chiffre 3!  J’attends vos commentaires et suggestions!  Sur ce, portez-vous bien!
Bruno ^_^
By |2016-08-01T17:40:25+00:00juin 1st, 2016|Mixage|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

SPIN TO WIN!

  • Try your lucky to get discount coupon
  • 1 spin per email
  • No cheating
Try Your Lucky
Procurez-vous mon livre "Comment ComposerSimplement une chanson"Cliquez ici!
+ +