Le terme progression d’accords désigne simplement l’ordre dans lequel les accords sont joués dans une chanson ou une partie de musique.

Jouez quelques morceaux différents et vous verrez qu’il existe différentes façons pour les compositeurs d’ordonner les accords.

Mais la bonne nouvelle est qu’il existe quelques principes simples qui vous aideront énormément à écrire vos propres progressions d’accords.

5 règles de base

Il y a 5 grandes lignes à suivre pour écrire une progression d’accords.
Si vous les suivez, votre progression d’accords fonctionnera sans aucun doute :

  1. Choisissez une tonalité pour écrire (si vous débutez, Do majeur, Sol majeur, La mineur et Mi mineur sont de bonnes tonalités pour commencer).
  2. Trouvez les accords primaires (I, IV, V). Commencez à construire vos progressions avec ceux-ci. Puis passez aux accords secondaires (II, III, VI) pour développer davantage vos suites d’accords.
  3. Commencez et terminez toujours votre progression d’accords sur l’accord I. Comme c’est la tonique, elle permettera un départ au calme.
  4. Essayez d’utiliser certaines progressions communes.
  5. Essayez d’ajouter des progressions cycliques.

Pour les 2 derniers points, regardez plus bas.

Progressions d’accords communes

Certaines progressions d’accords sont utilisées dans un grand nombre de chansons et de morceaux différents. Elles ont été testées et éprouvées dans de nombreux styles différents et elles « fonctionnent ».

Apprenez-les et vous serez capable de jouer beaucoup de chansons différentes et de les utiliser facilement dans vos compositions.

Elles fonctionnent aussi bien dans les tonalités majeures que mineures.

Commencez par les 4 progressions suivantes. J’ai fourni une chanson connue pour chaque exemple.

Progression 1

I – IV – V

Progression 2

I – V – vi – IV

Progression 3

I – vi – IV – V

Progression 4

I – vi – ii – V

Progressions cycliques

Les progressions d’accords cycliques sont des progressions où les accords semblent s’enchaîner naturellement.

Les deux progressions en cercle suivantes vous seront très utiles.  Aussi, elles s’apparentent souvent au cycle des quintes.

Bien sûr que je vous ai fourni des exemples!

I – IV – vii – iii – vi – ii – V – I

vi – ii – V – I

Conclusion

Donc, c’était ce que j’avais à vous présenter  Je sais que 6, ça semble pas beaucoup, mais 80% des musiques actuelles utilisent ces progressions-là.  Ça reste des formules gagnantes.  Si jamais vous avez d’autres questions, vous pouvez me les écrire en dessous et ça va me faire plaisir d’y répondre.

Si vous désirez avoir plus d’exemples de progressions d’accords, je vous donne le lien plus bas pour vous procurer mon mini-guide  »17 progressions d’accords à essayer pour sa prochaine chanson’‘.

Votre musique Orchestralne sonne pas comme dans un film?

Recevez 10 VSTs gratuits pour de la musique Orchestral qui sonne pro

Et voilà! Vérifie ta boîte de courriels!