Étiquette : blog

Mixer en toute simplicité : la balance de volume

Bien le bonjour!

 

Je suis Bruno du blog ComposerSimplement et je vous souhaite la bienvenue!

 

Cette semaine, je poursuis avec ma série de vidéos sur le mixage en toute simplicité.  Et je parle de la balance de volume.  La semaine dernière, je vous ai montré comment organiser une session pour éviter de vous perdre.  On arrive dans la 2e étape qui est la balance de volume, une des étapes les plus importantes du mixage.  Parce que la balance de volume représente jusqu’à 90% du mix!  Vous aurez beau faire tous les EQ et la compression que vous voulez avec tous les effets, mais si vos pistes ne sont pas balancées, malheureusement, ça va paraître et le résultat ne sera pas le même

 

Donc, le 1er conseil que je vous donner est d’écouter votre chanson en boucle (3-4 fois) et noter les sons trop forts ou trop faibles.  Donc, “Afterglow”, je n’ai pas encore fait la balance de volume, mais je vais vous faire écouter un extrait!

 

Avant que je commence à enregistrer la vidéo, j’avais écouté quelque chose et noté quelques trucs.  En partant, ça distorsionne!  Vous voyez le carré rouge?  Ça l’a fait de la distorsion numérique (c’est vraiment dégueulasse!)!!  Le “peak” (moment le plus fort de la chanson) a atteint 4,4 dB au dessus de 0.  Donc, c’est vraiment beaucoup!  Quand vous avez un trucs du genre au départ,  baissez tous les faders pour avoir un peu de jeu!

 

Dans mes notes, la voix et les back vocals sont inaudibles comparé à tout l’instrumental, les percussions sont vraiment fortes et agressantes, pareil pour les drums, il y a un clap qui est trop faible, tous les SFX et le Reverse-Cymbal ont des passages qui sont trop forts.  Plus loin, il y a un digedidoo et  à son arrivée, il y a un équilibre avec la voix et je dois travailler là-dessus.  Et la structure de gain à diminuer, bien sûr!

 

Juste avant, je peux vous dire de toujours baisser les faders au lieu de les monter!  Ça va laisser de la place dans votre “headroom” (l’espace entre le 0 et le peak).  Donner 3 à 6 dB de Headroom.  Ce sera utile pour le mastering.  Si un son n’est pas assez fort, baissez le reste au lieu de monter le volume de la piste.  Un classique!

 

Si jamais vos oreilles deviennent fatiguées parce que ça fait plusieurs fois que vous écoutez la chanson, je vous invite à prendre une pause!  Vos oreilles ne sont pas infaillibles.  Si vous prenez quelques minutes, même une heure, ça va vous permettre d’être un peu plus objectif dans votre balance.

 

Donc, je vais claquer des doigts et ma balance va être faite!  Ça m’a pris 30 minutes à faire et j’ai fait une pause.  Mon plan de travail a été appliqué comme je l’ai fait.  Le peak est –4,8 dB.  Donc, c’est quand très bon pour le mastering!  Et la balance de volume reste extrêmement importante.  Même après l’EQ et la compression, cette étape va revenir.  À ne jamais nier!  Je peux vous faire écouter un extrait!

 

Je vais vous laisser là-dessus.  La semaine prochaine, je vais vous parler des EQ.  En attendant, vous pouvez télécharger gratuitement mon guide “Composer votre chanson, 5 étapes pour débuter”.  Et vous pouvez écouter la première vidéo sur l’organisation d’une session.

 

C’était la vidéo “Mixer en tout simplicité : la balance de volume”.  Je suis Bruno du blog ComposerSimplement et je vous dis portez-vous bien!

La gamme pentatonique

Composer avec une gamme pentatonique.  Pourquoi pas?  Il existe différents gammes et techniques afin de composer votre musique (gamme majeure, mineure, renversements d’accords, accords à 4 notes, marche harmonique, etc.).  Mais la gamme pentatonique a une prédilection auprès des musiciens, plus précisément pour les guitaristes.  Mais voyons c’est quoi avant tout!

 

Penta veut dire “5” en grec!

grec pentatonique

 

Pentatonique vient du grec.  Penta veut dire “cinq” alors que tonique correspond à “note”.  Une gamme à 5 notes au lieu de 7?  Oui, oui!  C’est possible!  On coupe quoi?  Je vais vous montrer.  Comme pour les gammes “de base”, il y a une pentatonique majeure et une autre mineure.

 

Pentatonique majeure

Prenons d’abord une gamme de Fa Majeur (Je vais faire changement de Do!).  Les notes sont les suivantes :

Fa-Sol-La-Sib-Do-Ré-Mi-Fa

La structure d’une pentatonique majeure est la suivante : 1 ton – 1 ton – 1,5 ton – 1 ton – 1,5 ton.  Voici les nouvelles notes :

Fa-Sol-La-Do-Ré-Fa

Et voilà!  Fa majeur pentatonique!  Pour vous donner un truc, la quarte et la septième sont absentes dans une pentatonique majeure.  Donc, si vous travaillez dans une autre tonalité, appliquez ce principe!

Fa-Sol-La-Sib-Do-Ré-Mi-Fa

Pentatonique mineure

Cette fois, prenons La mineur.  Vous la connaissez, pas vrai?

La-Si-Do-Ré-Mi-Fa-Sol-La

La structure sera : 1,5 ton – 1 ton – 1 ton – 1,5 ton – 1 ton.  Ainsi, le résultat sera le suivant :

La-Do-Ré-Mi-Sol-La

Qui sont les absents cette fois-ci?  La seconde et sixte!

La-Si-Do-Ré-Mi-Fa-Sol-La

Quelles utilités à une pentatonique?

C’est bien beau tout ça, mais c’est quoi l’utilité de ce genre de gamme?  Et bien, en partant, elles sont utiles pour créer des hooks car comme les notes sont plus nombreuses, la répétition est favorable.  Mais ça ne s’arrête pas là!

  • S’adapte à n’importe quel style de musique car peu de contrainte
  • Facile à jouer et à mémoriser
  • Peut être jouer sur des accords pour faire sortir des sonorités
  • Créer peu de tension vu sa simplicité
  • Excellente pour les parties mélodiques et les solos

Conclusion

Parmi tant d’autres technique, la gamme pentatonique a sa popularité auprès des guitaristes, mais également pour les compositeurs en général.  Si vous aimez improviser, vous serez agréablement surpris ave cette gamme!  Et vous?  Utilisez-vous la pentatonique?  Écrivez-moi vos commentaires et ça va me faire plaisir de vous lire! Sourire

 

http://www.apprendrelesolfege.com/mode-pentatonique

http://www.guitare-improvisation.com/les-gammes-et-les-modes_la-gamme-pentatonique.php

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...