Mixer en toute simplicité : la balance de volume

Bien le bonjour!

 

Je suis Bruno du blog ComposerSimplement et je vous souhaite la bienvenue!

 

Cette semaine, je poursuis avec ma série de vidéos sur le mixage en toute simplicité.  Et je parle de la balance de volume.  La semaine dernière, je vous ai montré comment organiser une session pour éviter de vous perdre.  On arrive dans la 2e étape qui est la balance de volume, une des étapes les plus importantes du mixage.  Parce que la balance de volume représente jusqu’à 90% du mix!  Vous aurez beau faire tous les EQ et la compression que vous voulez avec tous les effets, mais si vos pistes ne sont pas balancées, malheureusement, ça va paraître et le résultat ne sera pas le même

 

Donc, le 1er conseil que je vous donner est d’écouter votre chanson en boucle (3-4 fois) et noter les sons trop forts ou trop faibles.  Donc, “Afterglow”, je n’ai pas encore fait la balance de volume, mais je vais vous faire écouter un extrait!

 

Avant que je commence à enregistrer la vidéo, j’avais écouté quelque chose et noté quelques trucs.  En partant, ça distorsionne!  Vous voyez le carré rouge?  Ça l’a fait de la distorsion numérique (c’est vraiment dégueulasse!)!!  Le “peak” (moment le plus fort de la chanson) a atteint 4,4 dB au dessus de 0.  Donc, c’est vraiment beaucoup!  Quand vous avez un trucs du genre au départ,  baissez tous les faders pour avoir un peu de jeu!

 

Dans mes notes, la voix et les back vocals sont inaudibles comparé à tout l’instrumental, les percussions sont vraiment fortes et agressantes, pareil pour les drums, il y a un clap qui est trop faible, tous les SFX et le Reverse-Cymbal ont des passages qui sont trop forts.  Plus loin, il y a un digedidoo et  à son arrivée, il y a un équilibre avec la voix et je dois travailler là-dessus.  Et la structure de gain à diminuer, bien sûr!

 

Juste avant, je peux vous dire de toujours baisser les faders au lieu de les monter!  Ça va laisser de la place dans votre “headroom” (l’espace entre le 0 et le peak).  Donner 3 à 6 dB de Headroom.  Ce sera utile pour le mastering.  Si un son n’est pas assez fort, baissez le reste au lieu de monter le volume de la piste.  Un classique!

 

Si jamais vos oreilles deviennent fatiguées parce que ça fait plusieurs fois que vous écoutez la chanson, je vous invite à prendre une pause!  Vos oreilles ne sont pas infaillibles.  Si vous prenez quelques minutes, même une heure, ça va vous permettre d’être un peu plus objectif dans votre balance.

 

Donc, je vais claquer des doigts et ma balance va être faite!  Ça m’a pris 30 minutes à faire et j’ai fait une pause.  Mon plan de travail a été appliqué comme je l’ai fait.  Le peak est –4,8 dB.  Donc, c’est quand très bon pour le mastering!  Et la balance de volume reste extrêmement importante.  Même après l’EQ et la compression, cette étape va revenir.  À ne jamais nier!  Je peux vous faire écouter un extrait!

 

Je vais vous laisser là-dessus.  La semaine prochaine, je vais vous parler des EQ.  En attendant, vous pouvez télécharger gratuitement mon guide “Composer votre chanson, 5 étapes pour débuter”.  Et vous pouvez écouter la première vidéo sur l’organisation d’une session.

 

C’était la vidéo “Mixer en tout simplicité : la balance de volume”.  Je suis Bruno du blog ComposerSimplement et je vous dis portez-vous bien!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 thoughts on “Mixer en toute simplicité : la balance de volume

  1. Perso à cette étape, je commence avec tout les faders à -10 dB, ce qui me laisse de la marge pour le headroom.

    J’essaye de toujours baisser un fader, si je trouve une piste trop faible, je baisse les autres pistes.

    Sinon superbe vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *